Les professionnels CHR font grise mine

en cette fin de période estivale

 


 

 

L'UMIH, le GNI, le GNC et le SNRTC tirent la sonette d'alarme.

En cette fin de saison estivale, les organisations professionnelles du secteur CHR ont établi un bilan du secteur et le constat est sans appel : les cafés, hôtels et restaurants enregistrent une baisse de leur activité.

-20% 

d’activité en moyenne entre l’été 2021 et l’été 2019 pour la quasi-totalité des établissements.

Le pass sanitaire, annoncé le 12 juillet 2021 par le Président de la République et mis en œuvre le 9 août, a eu un impact certain sur l’activité des entreprises du secteur.

Premiers concernés sans pour autant qu’ils ne soient assujettis à cette obligation : les hôtels.

Dès le 12 juillet au soir, ils ont enregistré des annulations et vu les réservations diminuer de la part de clients dans l’attente de précisions sur les modalités de mise en œuvre de cette nouvelle obligation.

C’est ainsi que l’hôtellerie a subi durant toute la saison une activité en baisse : 1 sur 2 perd au moins 50% de son CA ; seuls 20 % ont une activité stable ou en progression par rapport à l’année dernière.

Après une activité contenue en juillet, la baisse d'activité a été réelle, à compter du 9 août, pour les restaurants. 

La mise en place du pass sanitaire dans ces établissements, y compris sur les terrasses, a entraîné des conflits (pour 31 % des professionnels) et une baisse d’activité a été constatée par 80% des professionnels interrogés lors de la première semaine, soit une baisse de 20 % en moyenne par rapport à la semaine précédente.

Ainsi, la part des restaurants réalisant au moins 80 % de leur CA habituel, voire connaissant une augmentation d’activité depuis la réouverture, chute à 66% en juillet puis seulement à 40 % en août. 60 % des restaurants perdent au moins 20 % de leur CA entre juillet et août 2021. Ils sont 40 % à perdre plus de 50 % de leur CA.

À noter : 26,3% de professionnels interrogés annoncent un CA supérieur (en moyenne de 20%) par rapport à l’été 2019. Les établissements concernés déclarent être installés en zone rurale ou très touristique.

80% des cafés & bars ont enregistré une chute d'activité d'au moins 20% entre juillet et août 2021. 

Une chute qui atteint même 50% du CA pour 42% des professionnels interrogés.

La clientèle étrangère n'étant pas présente, elle n'a pas été compensée par la clientèle française.

Pas plus que les jeunes de 18 à 35 ans, moins vaccinés, qui à compter du 9 août se sont davantage rassemblés sur les plages et autres espaces publics que dans les bars.