Tout savoir sur les emballages des produits consommés en hors domicile

L’étude, conduite par CITEO et l’ADEME, dresse un panorama complet du gisement des emballages de la consommation hors domicile (CHD) en 2018.

 

Ces dernières années, les modes de consommation des Français ont fortement évolué, notamment avec le développement du nomadisme ou encore du click & collect et du drive.

Cette étude permet de mieux en appréhender les enjeux environnementaux et d’éclairer les choix pour mettre en place des solutions adaptées visant à supprimer les emballages inutiles ou encore à mieux les collecter pour favoriser leur recyclage.

Les principaux chiffres et enseignements sont présentés au travers d'une analyse par segment de marché (restauration à table, restauration rapide, restauration collective, libre-service, discothèque-pub-nuit et loisirs) et par matériau. Une première évaluation avait été conduite sur les données 2012, ce qui permet ainsi de disposer de tendances d’évolutions.

À noter également que, pour cette édition, la part du réemploi est identifiée pour les emballages de boissons. Cela permet de mettre en lumière les engagements historiques en la matière par les professionnels du secteur qui, de façon volontaire, continuent à privilégier ces formats lorsqu’ils sont adaptés au lieu et moment de consommation.

 

Consommation sur place ou à emporter :

Emballages à usage unique

718 691 tonnes

36 854 millions d’UVC1

 

Consommation différée :

Emballages à usage unique

17 700 tonnes

1 100 millions d’UVC1

 

Réemploi :

fûts :

17,4 millions d’unités soit l’équivalent de 1230 millions d’emballages à usage unique 33 cl évités

 

Réemploi :

bouteilles en verre :

140 476 tonnes

516 millions d’UVC1

1 Unité de vente consommateur = emballage du produit vendu au consommateur

 

TÉLÉCHARGER L'ÉTUDE