Portrait de Fichel Distribution, distributeur-grossiste en boissons 

Chez Fichel Distribution, le réemploi consigné occupe une place de premier ordre depuis la création de l'entreprise en 1945 et c'est bon pour la planète ! Découverte de cet acteur écoresponsable, attentif à son impact environnemental. 

Laver une bouteille en verre pour qu'elle soit réutilisée, cela paraît tout bête, mais en dehors des cafés hôtels restaurants, seule une poignée de particuliers continue de le faire

explique Laurence Fichel, PDG de l’entreprise depuis 1995. Reprise par les deux filles du fondateur, la PME a dû peu à peu s’adapter à la tendance du marché et à la baisse du verre reremplissable au profit du verre à usage unique et du plastique.

par exemple, on ne trouve plus d'eau minérale produite régionalement en verre re-remplissable consigné. En dehors des marques nationales, on doit se tourner vers la Belgique.

L'entreprise Fichel Distribution, installée dans la zone industrielle de Séclin, n'a jamais abandonné, même si la consigne ne représente plus que 20% du volume. 

Depuis quelques mois, le gouvernement évoque sérieusement le retour de la consigne comme solution pour enrayer les problématiques de pollution de la planète, notamment liés au plastique. Cette actualité semble créer une émulsion, notamment auprès des jeunes, sensibles aux messages visant à réduire leur empreinte carbone. Le zéro déchets n'est plus considéré comme une utopie de bobos.

Ainsi, le marché des particuliers pourraient redémarrer alors qu'il représente moins d'1% de l'activité de Fichel.

La dirigeante se déclare persuadée qu'il y a un marché à reconquérir, notamment parce que le réemploi possède d'excellents arguments écologiques :

j'ai connu ça, je trouve que c'est super. Une bouteille consignée a une durée moyenne de vie de 6 ans, réutilisable 4 à 5 fois par an.

Fichel Distribution livre les agglomérations de Lilles, Roubaix, Tourcoing, Lens et Valenciennes pour une commande minimal de 10 colis et on peut aussi venir directement emporter sa commande dans les locaux de la rue Marcel-Dassault. Le client paie à la fois le contenu et le contenant consigné. Lorsque le livreur revientavec la nouvelle commande, il déconsigne les bouteilles et les caisses qu'il reprend et les déduit de la facture. Cela représente environ 4,50€ pour une caisse de 12 bouteilles d'eau d’1 litres par exemple. 

Les contenant consignés vides sont stockés dans un espace dédié chez le distributeur-grossiste en boissons et repartent ensuite chez les industriels, pour être lavés et remplis à nouveau sur le principe d’un « camion vide pour un camion plein ». 

 

L'économie circulaire de nos grands-parents avaient du bon ! 

 

Découvrez le site internet de Fichel Distribution 

 

Source : la Voix du Nord, 2019