Signature d'une charte de réduction des emballages en plastique 

 


 

au profit du réemploi

 

 

Le ministère de la Transition écologique signe, avec les acteurs de la restauration livrée, une charte fixant des objectifs de réduction des contenants et emballages en plastique à usage unique au profit du réemploi.

 

En 2019 en France, plus de 200 millions de repas ont été livrés par les acteurs du secteur de la restauration livrée. Le marché de la livraison connait une forte croissance ces dernières années, de l’ordre de 20% par an, pour environ 3,3 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Avec la pandémie de COVID-19, cette tendance au développement de la livraison de repas s’est renforcée.

 

Rappel :

La loi du 10 février 2020 relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire met en place un certain nombre d’interdictions et des trajectoires de réduction du recours aux emballages à usage unique.

Elle prévoit notamment :

  • La suppression progressive des emballages plastiques à usage unique à travers une trajectoire de réduction jusqu’à 2040. Les objectifs de réduction, réutilisation, réemploi, et de recyclage des emballages en plastique à usage unique sont ainsi fixés par décret.

  • L’obligation d’utiliser de la vaisselle et des contenants réutilisables à compter du 1er janvier 2023 pour les repas et boissons consommés dans l’enceinte des établissements de restauration.

  • Un ensemble d’interdictions d’objets en plastique à usage unique qui participe à la modification des habitudes et à la transition vers le réemploi : gobelets et verres, assiettes jetables depuis le 1er janvier 2020, couvercles à verre, couverts, récipients en polystyrène expansé depuis le 1er janvier 2021.

  • Une obligation de réemploi des gobelets, couverts, assiettes et récipients utilisés dans le cadre d’un service de portage quotidien de repas à domicile à compter du 1er janvier 2022.

  • La définition d’ici le 1er janvier 2022 de gammes d’emballages réemployables standards pour le secteur de la restauration notamment.

  • La mise en place d’une filière REP sur les emballages des cafés, hôtels, restaurants et d’une filière REP sur les emballages industriels et commerciaux.

 

Dans ce cadre, plusieurs acteurs du secteur de la restauration livrée se sont saisis de l’enjeu de la réduction de l’impact environnemental de leurs emballages et s’engagent à développer un ensemble d’actions en faveur de leur réduction, leur réemploi et leur recyclage.

 

Retrouvez ci-après la Charte d’engagement signée