En tête à tête avec Thierry Caloin,

Vice-Président On Trade - KRONENBOURG SAS

 

 

Nous donnons aujourd’hui la parole à Thierry Caloin, Vice-Président On Trade – KRONENBOURG SAS. L’occasion pour le brasseur, qui entretient des relations fortes et historiques avec les acteurs de la filière Café-Hôtel-Restaurant (CHR) de revenir avec nous sur les impacts de la crise et sa vision de l’avenir.

 

Kronenbourg SAS vient d’annoncer que, sous l’effet de la pandémie qui touche durement la filière CHR, ses ventes ont reculé en 2020. Comment avez-vous vécu cette année 2020 ?

Quelles ont été les actions mises en place pour accompagner tous les acteurs à traverser cette crise ?

 

2020 a été un véritable ascenseur émotionnel ! D’une fermeture au printemps des établissements CHR que personne ne pouvait imaginer quelques semaines auparavant, à l’espoir d’une reprise pour l’été pour sombrer à nouveau dans le doute à l’automne. C’est toute une filière qui s’est retrouvée dans l’inconnu et qui s’est battue pour sa survie. Même si notre activité GMS nous a permis de maintenir des ventes, nous avons enregistré une chute de nos ventes en CHD de près de 50%. En tant qu’acteur majeur de la filière CHD, notre première préoccupation aura été d’apporter le meilleur soutien possible à ses différents acteurs, points de vente ou distributeurs, tout en poursuivant nos investissements. Nous nous sommes aussi engagés dans des actions solidaires et collectives telle « J’aime mon bistrot », aux côtés des distributeurs-grossistes et d’autres acteurs de la filière mobilisés pour sa survie. 

 

Quel regard portez-vous sur l’avenir ?

 

Bien que les perspectives de réouverture soit aujourd’hui plus précises, 2021 est une année difficile également avec près de 5 mois de fermeture. Je suis néanmoins confiant sur notre capacité à retrouver de la croissance malgré une reprise qui sera probablement longue. Le comportement des consommateurs a changé. C’est l’opportunité de réinventer le CHR et d’explorer de nouvelles sources de développement telles le « click and collect » ou la livraison à domicile. La digitalisation est aussi rentrée dans les habitudes et nous ouvre de nouvelles perspectives dans la relation avec nos consommateurs. Je vois aujourd’hui plus d’opportunités que de risques !

C’est dans ces périodes incertaines qu’il faut savoir se réinventer et être réactif. De notre côté, nous avons développé, en collaboration avec nos clients CHR et à leur destination une plateforme digitale « Mon CHR » regroupant toutes les informations utiles pour traverser cette crise et redémarrer dans les meilleures conditions possibles. Cette plateforme englobe également une plateforme « KroWorking » leur donnant accès à de nombreux services tels que menus online, service de click & collect pour organiser la vente à emporter, recrutements au pied levé, commandes et paiements sur smartphone.

 

Comment voyez-vous la réouverture des Points de vente à partir du 19 mai et quel regard portez-vous sur le rôle des grossistes en boissons pour réussir la sortie de crise ?

 

Les Français ont hâte de se retrouver à une terrasse ou à une table d’un restaurant. La date du 19 mai est un nouveau départ que nous attendons avec impatience. Depuis quelques semaines, nous avons repris la fabrication de nos bières, soit l’équivalent de 25 000 fûts de 30 litres par jour qui couleront bientôt dans 80 000 becs pour le plaisir de nos consommateurs. Nous sommes convaincus que nous réussirons cette reprise en resserrant encore plus nos liens avec nos partenaires distributeurs, qui jouent un rôle majeur dans leur capacité à assurer la qualité de nos produits au point de vente, mais dans la perception de l’évolution du marché. Notre cause est commune et nous devons relever ensemble les nouveaux défis qui se présentent.

Thierry Caloin, Vice-Président CHD de Brasserie Kronenbourg SAS

 

« Je suis confiant sur notre capacité à retrouver de la croissance malgré une reprise qui sera probablement longue. Le comportement des consommateurs a changé. C’est l’opportunité de réinventer le CHR et d’explorer de nouvelles sources de développement »