Grand entretien avec Gilles Claudel, Président du groupe Rega

Le cri d'alarme de ce chef d'entreprise distributeur-grossiste en boissons, qui se retrouve en difficultés avec un avenir fragilisé et notamment, la préservation de l'emploi de ses 180 salariés. 

Voici une victime collatérale de la fermeture des bars et restaurants. leader de la distribution de boissons dans le Grand Est, le groupe Rega est une nouvelle fois privé d’activité. Résultat : un chiffre d'affaires amputé de moitié cette année.

"On ne fait pas ce métier pour licencier des gens". 

Avec les cafés, hôtels et restaurants à nouveau fermés pour une durée indéterminée, l'entreprise est quasiment à l'arrêt à 100%, 95% des salariés sont en chômage partiel. Durant le premier confinement déjà, le groupe Rega avait fermé ses portes durant 6 semaines.

Il envisage maintenant d'être fermé jusqu'à la fin du mois, voire au-délà. Le problème des chefs d'entreprises dans la filière, c’est l’absence de visibilité, le manque de perspectives claires pour construire et assurer les prochaines semaines, les prochains mois.

 

Consultez toute l'interview