Interview de Thierry Caloin, vice-président commercial CHD de Kronenbourg

Il répond aux questions de la Revue des Comptoirs, dans un contexte de baisse d'activité de près de 45 % sur l'ensemble de 2020. 

 

Comment réagissez-vous à cette fermeture totale des restaurants ?

Nous sommes aujourd’hui fortement préoccupés par l’avenir de notre filière qui se retrouve fortement fragilisée avec des perspectives incertaines. Le modèle économique de notre secteur entraîne une forte interdépendance entre ses différents acteurs et c’est tout son équilibre qui est remis en question aujourd’hui. J’ai bien sûr une pensée particulière pour tous les points de vente qui ont été contraints, une fois de plus, de fermer mais aussi pour ceux qui sont à l’arrêt et ce depuis le mois de mars, comme les festivals et les établissements de nuit. Nous sommes également solidaires de nos partenaires distributeurs, aussi fortement impactés, et qui demeurent des acteurs clé dans la reprise de notre activité. C’est bien tous ensemble qu’il nous faudra nous réinventer pour surmonter cette crise majeure.

Quel impact sur votre activité ?

Nous prévoyons une chute de notre activité CHD en 2020 de l’ordre de 45 %. Lors du premier confinement, nous avions actionné pour nos équipes commerciales le dispositif d’activité partielle, cette fois-ci, nous avons fait le choix de les former et d’apporter un renfort sur notre réseau de la grande distribution (GMS). Nous expérimentons également le déploiement d’un dispositif de vente à emporter sur la bière pression. Enfin, nous travaillons à l’adaptation de nos plans pour les années à venir en veillant à la bonne priorisation et simplification de nos actions tout en y intégrant la probable modification du comportement de nos consommateurs.

« C'est tout l'équilibre d'un secteur qui est remis en question »

Initiatives éventuelles prises en soutien de vos clients ?

Depuis le début de cette crise, nous avons été proactifs dans la mise en œuvre de tout le soutien possible aux différents acteurs de la filière (prolongation des DDM de nos fûts, reports d’échéances, support technique ou encore opération de réouverture). Dans un contexte où nous sommes nous-mêmes fortement impactés, nous n’avons jamais arrêté nos investissements en point de vente. Enfin, nous avons développé, en collaboration avec nos clients CHR et à leur destination une plateforme digitale « Mon CHR » regroupant toutes les informations utiles pour traverser cette crise et redémarrer dans les meilleures conditions possibles. Cette plateforme englobe également une marketplace « Kroworking » leur donnant accès à de nombreux services tels la digitalisation des supports mais aussi le développement de l’activité de vente à emporter.

 

Source : La Revue des Comptoirs, novembre 2020