Les ventes des débits de boissons boostées par le segment des bières

Après des mois de troubles dus à la Covid-19, le secteur des débits de boissons semble enfin reprendre des couleurs. Et la boisson qui tire le marché vers le haut, c’est la bière !

Pour preuve, la petite mousse représente près de 59% du volume total des boissons consommées en France ses 12 derniers mois (+2% par rapport à 2020), d’après le cabinet CGA. Mieux ! Alors que les segments des boissons non alcoolisées et des spiritueux peinent à maintenir la tête hors de l’eau, la bière, elle, attire 48% des consommateurs attablés en CHR (café, hôtel, restaurant).

La petite mousse a donc toujours une place privilégiée dans le cœur des Français. Mais pas n’importe laquelle !

L’étude démontre que la bière artisanale a particulièrement le vent en poupe. Riche d’un savoir-faire ancestral et authentique, elle séduit les consommateurs en quête de réassurance, en cette période de crise sanitaire.

Elles représentent 4,5% de l’ensemble des ventes de bière sur les 12 mois jusqu’en juin 2021, soit un bond de 50% par rapport à l’année écoulée jusqu’en juin 2019.

Elles ont particulièrement la cote sur le marché de la nuit. Elles représentent 6,1 % du total des ventes de bière dans le segment des bars de nuit et 5,4 % dans les discothèques (soit le double comparé au secteur des bars de jour, qui pèsent 2,7% du marché).

Autre donnée intéressante délivrée par le cabinet CGA, 46% de l’ensemble des amateurs de petite mousse optent désormais pour des marques artisanales et les consommateurs de bière artisanale sont plus susceptibles d’essayer de nouvelles marques que les amateurs de bières conventionnelles. Signe que ce public de connaisseur est curieux de déguster de nouvelles saveurs et avide de découvrir de nouvelles marques.

"Après des mois de confinements, de nombreux consommateurs en France sont en quête d’expériences de consommation de bière sur place dont ils n’ont pas pu profiter à la maison. Ils ont plus particulièrement été privés de la bière pression que seuls les établissements peuvent proposer, et cette soif des consommateurs a accru leur fréquentation ainsi que les volumes du marché de la bière par rapport à 2019, un signal précoce très positif pour la profession."

Graeme Loudon, directeur général du secteur européen de CGA

Les marques conventionnelles perdent progressivement du terrain au profit de la bière artisanale, une première ! Et elle n’a pas fini de faire parler d’elle puisque cette catégorie continue de grignoter des parts de marché en région.