Protocole sanitaire renforcé pour tous les restaurants de France

Jusqu'à présent le protocole sanitaire renforcé concernait uniquement les restaurants situés dans les zones d'alerte maximale. Le premier ministre Jean Castex vient d'annoncer lors de sa conférence de presse du jeudi 15 octobre, que le protocole sanitaire renforcé serait applicable à tous les restaurants du territoire français.

Tous les restaurants devront donc respecter les mesures suivantes :

  • Afficher à l’entrée du restaurant la capacité maximale d’accueil de l’établissement nécessaire au respect de l’ensemble des mesures de sécurité sanitaire.

  • Mettre en place dans les établissements un « cahier de rappel » afin de garder à disposition des autorités sanitaires les coordonnées des clients en cas de contamination et de les aider à remonter le fil des sujets contacts. Les clients laisseront leur nom et numéro de téléphone qui seront conservés pendant une durée de quatorze jours. Ils seront ainsi alertés par les autorités sanitaires en cas de suspicion de contamination de toute personne présente dans un établissement en même temps qu’eux.

  • Limiter l’activité à un service assis à table uniquement (interdiction de consommer debout en intérieur comme en extérieur).

  • Assurer une distance d’au minimum un mètre entre les chaises de tables différentes.

  • Limiter à six le nombre de convives à une même table (auparavant cette restriction était limitée à 10 personnes à une même table).

  • Respecter l’obligation du port du masque par les professionnels (interdiction stricte des seuls équipements non protecteurs type visières-menton) et par les clients, aussi bien à l’entrée et que lors de leurs déplacements au sein de l’établissement.

Quant aux restaurants situés en zone d’alerte maximale, ils devront en plus fermer leur établissement à 21h00 jusqu’à 6h00 du matin. Ils seront cependant autorisé à assurer un service de livraison après 21h00. Cette mesure entre en vigueur vendredi 16 octobre à minuit, pour une durée de 4 semaines qui sera ensuite prolongée jusqu’à la fin novembre après vote du parlement.

Source : L'Hotellerie Restauration, octobre 2020