Réouverture des cafés et des restaurants, la distribution s'organise

Mardi 2 juin, quelques dizaines de milliers de bars et de restaurants ont pu réouvrir. Malgré la bonne nouvelle que représente cette décision, ces réouvertures sont loin d'être simples.

Structurer les approvisionnements

Le cycle normal des livraisons de boissons, mais également des dépôts et reprises de bouteilles en verre, a été stoppé en quelques heures. Et là concrètement, il faut redémarrer l'activité en seulement 2 jours puisque lundi 1er juin était férié. Réouverture des entrepôts, retour sur site des salariés avec toutes les mesures de prévention et de protection nécessaires, gestion des plannings de livraison, un vrai challenge à relever !

Entre le 13 mars et le 28 mai, les envies de boissons sont différentes. L'autre casse-tête tant pour les établissements que pour les professionnels de la distribution, concerne l'évolution de la carte des boissons en lien avec la saison estivale. Des envies souvent très différentes de la saison précédente, avec forcément une appétence plus marquée pour des produits saisonniers, comme le rosé ou la bière...

La bière, parlons-en

Un tirage pression ou une machine à café laissés à l'arrêt plus de 2 mois exigent un redémarrage sensible. La tâche est colossale : Schoen, adhérent C10, estime par exemple qu'il faut entre 2 et 3 heures d'intervention par établissement pour préparer et remettre le matériel en état de marche

En définitive des réouvertures non simultanées

Atlantique Boissons Nantes, le distributeur de boissons du Helfest et adhérent du réseau C10, estime lui, qu'au regard des points susmentionnés, seulement 10 à 15% des établissements qu'il livre dans sa région, pourront réouvrir le 2 juin !

Enfin, la survie des distributeurs-grossistes en boissons

Alors que le confinement est intervenu au démarrage de la haute saison, que les mesures de protection impliquent une diminution de la capacité d'accueil et que tous les festivals et manifestations ont été annulés, les distributeurs-grossistes en boissons continuent malgré tout à alerter les pouvoirs publics sur la crise historique que traverse le secteur, et seront attentifs à la répartition des aides et financements mis en place par l'État. C10, un des leaders de la distribution de boissons en CHR, livre chaque mois environ 50 000 établissements dans toute la France. 

source : RVI, juin 2020