NPD Group dresse un état des lieux de la restauration sur les 7 premiers mois de l'année

Fortement impacté par la crise du Covid-19 et les mesures de restrictions, le marché de restauration hors domicile a été fortement bousculé.

 

Un fort ralentissement en début d'année

Il affiche des pertes en visites et en dépenses sur les 7 premiers mois de l'année 2021 par rapport à 2019. Alors que la restauration rapide a mieux résisté, un retour à la normale est espéré pour 2023 par le cabinet spécialisé The NPD Group.

39%

de pertes en visites

45%

de pertes en dépenses

70%

de pertes en dépenses en restauration à table

Toutefois, le recul est moindre pour la restauration rapide avec des pertes d'environ 17% sur la même période. En effet, trois segments de ce circuit ont su s'adapter et limiter leurs pertes en misant notamment sur la vente à emporter :

Les fast food spécialisés burger

Les boulangeries

Les pizzas livrées

La vente à emporter et la livraison ont ainsi permis à la restauration rapide de maintenir une activité, la consommation nomade passant de près de 70 % des visites en 2019 à 90 % en 2021.

Une reprise estivale qui profite à la restauration rapide (juin‑juillet 2021)

Sur les deux premiers mois de réouverture des restaurants (juin et juillet 2021), le marché global a atteint seulement 77 % de sa valeur par rapport à l’été 2019. Affichant une reprise beaucoup plus nette, la restauration rapide a perdu seulement 8 % en comparaison de l’été 2019. Les options rapides et nomades, plébiscitées par un public jeune, portent le dynamisme du marché.

Notamment, les segments « pizza à emporter » et « burger » ont fait une remontée fulgurante, retrouvant le niveau de l’été 2019. La reprise est plus lente pour la restauration à table : le circuit ne retrouve que 70 % de la valeur de l’année de référence 2019.

Côté profils, les chiffres estivaux révèlent clairement une fracture générationnelle : les « plus de 55 ans » sont moins retournés au restaurant (-30 % en visites par comparaison avec l’été 2019) que les plus jeunes (-20 %).

Retour à la normale d’ici deux ans : prévisions du marché de la RHD à l’horizon 2023     

The NPD Group prévoit[1] une année 2021 tournée vers la sortie de crise, avec une progression totale projetée à 14 % en visites par rapport à 2020. Dans les années à venir, le marché global reprendra sa croissance, qui devrait atteindre son maximum en 2022, avec +19 % en visites et +21 % en valeur par rapport à 2021.

En 2023, le marché de la RDH devrait s’approcher au plus près de son niveau de 2019.

 [1]  « Rapport sur les prévisions du marché de la restauration hors domicile 2021-2022-2023 » basé sur les données historiques du panel CREST. The NPD Group s’appuie sur celui-ci pour élaborer ses études ainsi que sur son expertise sectorielle du domaine de la restauration en France depuis 2004. Plus d’informations sur demande.