Parcours d’achats Hors Domicile et priorités des consommateurs en 2022 : de nouvelles opportunités à prendre en compte pour les fournisseurs

 

Une nouvelle étude de CGA révèle que les fournisseurs et les opérateurs du secteur Hors Domicile français ont de nouvelles possibilités d'accroître leurs ventes, à condition de maîtriser le nouveau parcours d'achat du consommateur.

 

Selon les données de CGA, les ventes de boissons en France restent inférieures aux niveaux pré-pandémiques.  Cependant, avec l'amélioration de la confiance des consommateurs et l'assouplissement des restrictions commerciales, le marché des boissons Hors Domicile est prêt à rebondir au cours de l'année 2022. Comme les conditions du marché restent compétitives, les opérateurs et les fournisseurs de boissons devront s'assurer de bien comprendre comment les consommateurs choisissent leurs marques et leurs catégories.

L'enquête exclusive OPUS de CGA, menée auprès de plus de 5 000 consommateurs français, révèle les principaux facteurs qui influencent les décisions d'achat des consommateurs, ainsi que l'importance de cet aspect au sein des points de vente .

"Après presque deux ans de restrictions commerciales, nous devons voir une libération de la demande refoulée dans les bars et restaurants de France cette année. Les marques, qu'elles soient nouvelles ou établies, auront de grandes chances de capter l'intérêt des consommateurs à chaque étape de leur parcours sur place - en particulier la proportion importante d'entre eux qui veulent découvrir de nouvelles boissons, et notre étude met en évidence une opportunité importante pour que les marques gagnent des parts de marché en influençant les consommateurs sur place."

Graeme Loudon, managing director de l'équipe EMEA chez CGA

L'étude consommateurs de CGA met également en évidence la forte préférence pour le service de table et l'interaction humaine dans le On Premise français.

Malgré une croissance des commandes par application en raison des restrictions COVID-19, plus de quatre consommateurs sur cinq (85%) préfèrent toujours commander en personne - une proportion bien plus élevée que dans les autres principaux pays examinés par CGA. Les trois quarts d'entre eux privilégient les menus en papier réutilisables (43 %) ou à usage unique (32 %), tandis que seulement 18 % préfèrent les menus numériques.

Graeme Loudon ajoute : « Les consommateurs français ont toujours eu une profonde affinité avec les restaurants et les bars et les connexions humaines qu'ils y établissent, et les fournisseurs mondiaux doivent apprécier la différence de besoins par rapport aux autres pays. Il s'agit d'une clientèle très engagée, et identifier comment les préférences des gens en matière de marque et de service varient d'un point de vente à l'autre et d'une occasion à l'autre sera la clé du succès en 2022. »

Télécharger le communiqué de presse