PRÉSIDENTIELLE 2022

LES FRANÇAIS & LES CORPS INTERMÉDIAIRES

 

Focus sur les associations professionnelles,

leurs actions et les relations avec le chef de l'État

 

À quelques mois de l’élection Présidentielle, le CEDAP, le réseau des dirigeants d’associations professionnelles, et le cabinet Confluence ont voulu connaître l’opinion des Françaises et Français sur les corps intermédiaires, dont font partie les associations professionnelles.

 

DÉCRYPTAGE DES PRINCIPAUX ENSEIGNEMENTS

La notoriété des associations professionnelles et la confiance qui leur est portée en hausse

80 % des sondés en capacité de citer une association professionnelle : le secteur de l’hôtellerie et de la restauration apparaît comme le plus visible (cité par 48 % des personnes interrogées)

Les associations professionnelles en 2ᵉ position quant au niveau de confiance qui leur est accordé par les Français

La crise, accélérateur de la reconnaissance des associations professionnelles

Une très large majorité de Français reconnaît l’utilité des actions de défense et de promotion des associations & syndicats professionnels : 

Pour défendre les activités du secteur/de la profession auprès des pouvoirs publics : 81 %

Pour valoriser les activités du secteur/de la profession auprès du grand public : 77 %

Pour promouvoir les métiers : 76 %

Pour contribuer au dialogue social : 67 %

« 64 % des Français jugent positives les actions conduites pendant la crise »

Une expertise et une proximité terrain reconnue

75 % des sondés qualifient les associations professionnelles «d’expertes de leurs activités».

En revanche, ils estiment, souvent par méconnaissance, qu’elles ont des progrès à faire, notamment en matière d’application des principes démocratiques dans leur fonctionnement (42 %)